Interview : L' Architecture du Pavillon

Un dispositif architectural qui dépasse les frontières habituelles d'un bâtiment en fusionnant la matière et la lumière.

  • Comment définiriez-vous votre approche pour ce projet ?

Notre projet s'inscrit dans l'histoire des grands pavillons des expositions universelles en actant, ici à Dubaï, d'une sorte de revanche de la Géographie sur l'Histoire.

Ici, le climat commande. La nuit tombe à 18h venant stopper l'harassement quotidien du soleil.

Le Pavillon de la France construit sa pertinence en inventant à Dubaï sa propre ombre et sa propre lumière, en fabricant sa photogénie et sa propre iconographie.

 

  • Qu’est-ce qui vous a inspiré pour l’architecture du Pavillon France ?

Son architecture fait référence aux grands lieux de rassemblement et de spectacle, aux temples grecs. Son auvent qui unifie marque son identité et c'est la dimension de son vide qui l'apparente aux palais. Il n'a presque pas de façades, c'est sa sous-face qui crée l'émotion. Son parvis se situe à l'intérieur du Pavillon et si au Moyen-Âge on jouait des "mystères" sur les parvis, ici le public jouira des expositions extérieures temporaires.

 

  • Comment le Pavillon illustre-t-il la thématique « connecter les esprits, construire le futur » ?

Par le partage commun de l'émotion. L'idée est d'utiliser l'attente pour en faire un élément majeur du projet. De profiter du moment où le plus grand nombre se trouve rassemblé pour mettre en scène ce concert de sensations et l'inscrire dans le souvenir de chacun. Le parvis du Pavillon devient alors cet improbable lieu-public, lieu-refuge célébrant le plaisir d'être ensemble dans la syncope des images.

 

  • Comment avez-vous joué avec le concept « lumière, lumières » dans votre proposition ?

La lumière c'est le phénomène physique qui permet la vie et les Lumières c'est l'intelligence française du XVIIIème siècle. Notre idée a été de créer un dispositif architectural qui dépasse les frontières habituelles d'un bâtiment en fusionnant littéralement la matière et la lumière. La peau métallique du Pavillon, constellée de leds, est un habit de lumière qui émet et reçoit des images en fonction des heures et des saisons.
 

  • Le Pavillon à Dubaï se veut être le pavillon le plus durable jamais réalisé par la France, comment comptez-vous réussir cette prouesse ?

En prenant en compte, avec Besix le constructeur du Pavillon France, toutes les dimensions du développement durable. C'est inscrit dans l'ADN de nos deux agences. Le Pavillon métallique, entièrement démontable, s'inscrit dans une filière sèche. Sa zone de vie végétalisée est continuellement à l’ombre du bâtiment. Toute sa surface extérieure, y compris toiture, est recouverte de tuiles-écailles photovoltaïques qui assure son autonomie énergétique. Son système de rafraîchissement passif adiabatique permet un gain d'énergie et son unité de traitement des eaux usées économise l'eau.

 

  • Quels sont, selon vous, les critères qui permettront le succès du Pavillon France à Dubaï ?

Le Pavillon de la France est un projet exemplaire à forte visibilité qui porte les valeurs de la France d'aujourd'hui : son savoir-faire industriel, son dynamisme économique mais, aussi, son savoir-vivre "à la française" avec ses boutiques de luxe et son restaurant gastronomique. C'est un bâtiment vertueux qui attire et qui étonne.

La municipalité de Dubaï se propose de le racheter pour en faire, après, un lieu d'enseignement et d'exposition.

 

  • Jean-Luc Pérez, l'Atelier du Prado
  • Cabinet d'architecture Pascal Grabli & Jacob Celnikier

Plan du rez-de-chaussée du Pavillon

Plan du 4ème étage du Pavillon

Retour en haut de page